•  

    2013-Adunata_Piacenza170
     

    Les Alpini sont les troupes de montagne de l'armée italienne.(Esercito Italiano).

    L'Italie ayant la quasi-totalité de ses frontières terrestres situées sur l'arc alpin, c'est assez logiquement que cet élément de l'armée fut créé en 1872, juste quelques années après la naissance de l'état italien (1860).

    La chose militaire n'étant pas particulièrment ma passion pour plus de détails  je vous reporte à Wikipédia ici article particulièrement complet et documenté. 

    Tous les ans à cette saison un rassemblement national (Adunata Nazionale) des Alpini a lieu dans une ville d'Italie.

    Pour 2013 c'est la ville de Piacenza (c'est la première fois) qui a été choisie. Les participants sont tous des personnes ayant servi dans cette branche de l'armée, professionnellement ou pour la plupart par le biais du service militaire (aboli en 2005). Il existe une très grande unité et et un esprit d'entraide parmi ces anciens militaires, dans les régions de montagne on les retrouve souvent dans les associations de secours en montagne et divers bénévolats.

    On considère qu'environ 400 000 personnes ont participé à cette manifestation unique en son genre.
    Les vendredi et samedi, les rues du centre ville (bouclé et vidé de tout véhicule) ont été envahies par les participants, des bars improvisés un peu partout, des concerts de fanfare, des véhicules improbables, et beaucoup de convivialité largement aidée par des litres et des litres de bière......

    Le dimanche la partie officielle est constituée d'un défilé de TOUS les participants, autant dire que cela dure une bonne partie de la journée.

    DSCN9129
    Pour loger tout ce monde outre les hébergements traditionnels de nombreux espaces verts
    sont transformés en campings provisoires.
     
    DSCN9132
    Des commerçants ambulants très spécialisés un peu partout, ici des tee-shirts et chapeaux.
    L'Alpino porte un très caractéristique chapeau de feutre orné d'une plume noire.
     
    DSCN9130
    Là des edelweiss qui à mon avis ne doivent pas durer bien longtemps !
     
    DSCN9131
    Un des innombrables bars improvisés en centre ville.
     
    DSCN9136
    Musique !
     
      DSCN9140
    Perdu le monsieur ???  
     
    DSCN9133
    Un drôle de vélo !
     
      DSCN9147
    Et là un des véhicules improbables...Tripode, motofaucheuse, tracteur, vélo tout est bon .....   DSCN9150
    Non pas besoin de piolet ici le glacier de Piacenza n'existe pas !!!!  
    Toutes les photos vues jusqu'ici ont été prises le samedi après-midi par moi-même. Les suivantes sont de Luigi le dimanche alors qu'il était en service avec son association de secourisme.   DSCN9161
    Gabriele Toloni et Guiseppe Provini et le "Doblo" de la Pubblica Assistenza Val d'Arda (que gère Luigi).
    Avec la population de la ville qui est multipliée par 4,
    les associations de secourisme sont largement mises à contribution. 
      DSCN9215
    Il y a même un poste de secours type hôpital de campagne.
     
     
     
     
    DSCN9170
    Le défilé officiel avec certains en costumes d'époque.
     
      DSCN9167
    Des drapeaux,  
     
    DSCN9176
    Des fanfares
     
    DSCN9178
     Une marée humaine !
     
    DSCN9187
    Des slogans avec des valeurs de solidarité.
     
      DSCN9190
    Piazza Cavalli Palazzo Gottico (Mairie), un peu partout de nombreux drapeaux tricolores,
    chose inhabituelle en Italie où l'on est assez peu enclin au patriotisme.
     
     
    DSCN9191
    Toujours beaucoup de monde en centre ville.
     
     
    DSCN9193
    Le Palazzo Farnese décoré lui aussi.   
    Le soir même beaucoup de participants partent et le lendemain la ville a repris petit à petit son visage habituel.
    Le rassemblement 2014 est prévu à Pordenone en Vénétie et il n'est pas trop d'une année entière pour préparer un tel événement.
     
    Pin It

    6 commentaires
  • Vous l’avez certainement vu et entendu sur les médias français un important tremblement de terre a eu lieu mardi 29 mai après celui qui avait déjà touché la région le 20 mai. Les localités les plus touchées par les dégâts se trouvent en province de Reggio nell’Emilia, Modena, Ferrara et Bologna. Le séisme a été ressenti dans tout le nord de l’Italie de Torino à la frontière avec la Slovénie.

     
    C’est le tremblement de terre le plus fort que j’ai jamais ressenti.
    Il était 9 h du matin, j’étais au rez de chaussée de la maison, tout d’un coup ma table s’est mise à osciller de gauche à droite, les objets pendus au mur ont commencé à se balancer, j’ai compris tout de suite, d’autant plus qu’il y avait eu 2 secousses déjà en janvier.
    Le plus marquant a été la durée, je me disais "mais quand cela va s’arrêter ?" les secondes paraissent interminables, comme si le temps était suspendu….mais bon ici pas de dégâts, ni de victimes.
     
    J’ai choisi de ne pas en parler tout de suite…car la situation est assez dramatique dans les zones touchées et dure loi de l’actualité, on en parle beaucoup tout de suite mais après d’autres faits viennent reléguer ces infos en second plan.
    Aujourd’hui 6/06/2012 on en est à 26 morts, 350 blessés, environ 14 000 personnes sans maison, et des milliers d’autres qui ont peur de dormir chez eux, il faut dire que la terre n’en finit pas de trembler, les répliques sont très nombreuses.
    La plaque africaine pousse la plaque européenne et plus localement c’est le massif des Appenins qui pousse vers les Alpes, la région était considérée comme peu risquée en séisme…..
     
    L’activité économique de toute une région est sur les genoux, outres les productions alimentaires locales Parmigiano-Reggiano (fromage parmesan), Aceto Balsamico di Modena (vinaigre balsamaique) cette région abrite de nombreuses PME PMI notamment dans les domaines bio-médical, céramique et mécanique. Environ 10 000 postes de travail sont à risque, l’activité de 500 entreprises est perturbée.
     
    Mais les emiliani ne sont pas du genre à s’apitoyer sur leur sort, les gens sont très dignes et tout le monde à hâte de retrouver un semblant de retour à la normale et au travail.
     
    L’association de secourisme (voir ici ) dont mon mari est président a été sollicitée par la Protection Civile et a envoyé des volontaires, les besoins sont essentiellement logistiques.
    Ma fille elle même volontaire dans cette association envisage d'aller là-bas une fois ses examens terminés.
    Un grand élan de solidarité est né dans la région. 2 concerts sont organisés par des artistes originaires de la région. 
     
    Quelques photos du web
     
    images (8)
    La tour de l'horloge de Finale Emilia  
     
    Vie quotidienne pour les terremotati (victimes du tremblement de terre)  
     
    images (10)
    Voir taille réelle Une usine détruite
     
     
    Les formes de parmigiano tombées et abimées par le séisme
    Pin It

    4 commentaires
  •  

     
    87642_urne-une
    Image du web
     
    Comme dimanche 22 avril  demain direction le consulat général de France de MILAN (à 80 km de chez moi) en famille, c'est la première fois que mes 2 enfants (22 et 19 ans) votent tous les 2 (pour des élections françaises).
     
    C'est très important de voter, droit trop encore bafoué dans d'autres pays et pas forcément besoin d'aller au bout du monde...
     
    Et c'est encore plus important de voter quand on vit à l'étranger comme moi ! Une façon de se sentir plus français.
    Nous votons les présidentielles, les référendums et grande nouveauté cette année les députés représentant les français à l'étranger.
    Pour le reste, maire, région, législatives, et européennes, on vote en Italie, car nous avons la double nationalité française et italienne, de naissance pour mes enfants, par mariage pour mon mari (né italien) et moi (né française).
     
    C'est journée électorale également en Italie où 1/3 des maires sont renouvelés. On ne vote pas notre commune n'est pas concernée mais à Piacenza ville capitale de la province où je vis, un nouveau maire doit être élu.
    Pin It

    votre commentaire
  • Aujourd’hui je voudrais vous parler de Simone Moro, un italien qui est actuellement un des meilleurs alpinistes au niveau mondial.

    Bien sûr on est très très éloigné de ma pratique extrêmement modeste de la montagne ……….mais le personnage est fascinant et la passion qui l’anime est tout compte fait la même.
    Originaire de la région de Bergamo, il a pratiqué l’escalade de compétition avant de se tourner vers l’alpinisme. Son CV est impressionnant, nombreuses ascensions surtout en Himalaya.
     
    J’avais déjà entendu et lu son nom dans la presse mais j’en ai su vraiment plus sur lui l’année dernière quand il a réalisé (avec 2 autres alpinistes, un américain et un kazakh) l’ascension hivernale du Gasherbrum II un 8000 m  en Himalaya.
    La nouvelle a été largement relayée dans tous les médias italiens et j’avais entendu une interview faite juste après l’exploit. J’ai été sous le charme, quand j’ai su qu’il repartait cet hiver pour une nouvelle expédition au Pakistan, j’ai suivi sur Internet jour après jour la progression de cette tentative d’ascension hivernale du Nanga Parbat, ce fut mon " feuilleton de l’hiver ".
     
    Avec son compagnon de cordée le kazakh Denis Urubko, ils ont tenu un journal de bord agrémenté de photos et quelques vidéos. Après 50 jours sur place et une progression bloquée par de mauvaises conditions météo ils ont préféré renoncer.
    Tout au long de cette aventure utilisant les moyens modernes de communication (internet, téléphone satellitaire)  ils ont fait partager leur quotidien, les joies, leurs peines, leurs doutes …..sur le site  Simone Moro  (italien) et le blog  Urubko.blogspot (russe et anglais)
     
    Les vidéos(sous titrées en anglais) donnent bien une idée de ce qu’ils ont vécu et les " interventions " de leur mascotte-peluche (raton-laveur ?) avec la voix de Denis Urubko en anglais au très fort accent russe sont impayables !!!

     

    Des contacts avec les médias les plus variés ont été fait tout au long des 2 mois passés là-haut.

     

    Voici la traduction d’un article paru sur la Gazzetta dello Sport (équivalent de l’Equipe) à la fin de cette expédition qui résume assez bien tant la personne que son éthique que j’apprécie beaucoup  :
     
    Chers amis,
    Tout est remballé. Nous sommes ici avec nos trois Pakistanais, Saeed Jan, et Nur Fakir. Avec nous, il y a déjà trois porteurs et demain 15 autres arriveront. Nous emmèneront tout loin d'ici et nos traces disparaîtront en quelques heures.
    Les traces qui par contre vont rester sont celles de votre affection, de votre persévérance à nous suivre et nous encourager. Les voix discordantes furent rares, réduites au silence par votre lucidité, votre fidélité apaisantes. Votre enthousiasme, joint au nôtre, nous a permis de vivre cette expérience de presque de deux mois.
    L'’ascension hivernale du Nanga est reportée, certainement, quelqu’un l’escaladera cette montagne tôt ou tard pendant la saison froide. Peut-être nous serons nous tous là, à la retenter. Nous avec les muscles et vous avec votre passion et votre soutien.
    Nous rentrons à la maison sans sommet  mais avec la conscience que l'alpinisme raconté  pour ce qu'il est, sans exagération ni emphase, sans combat et héroïsme anachroniques, peut encore intéresser un public et pas seulement de spécialistes. L'alpinisme n’est pas seulement pour une élite, ou pour un club restreint. Il peut être un sujet pour des gens normaux, même ceux sensibles au vertige. Mais nous devons informer, raconter, et c'est la responsabilité et la charge, que nous avons endossé ...
    Merci encore pour avoir été dans la tente avec nous et dans nos pensées. "
     
    Simone Moro, Denis Urubko, Matteo Zanga
     
    Pour finir imagine t-on en France un alpiniste qui intervient sur une radio de "djeunes", un journal féminin, un new magazine, un quotidien économique ??????
     Le milieu montagne de haut niveau  est assez élitiste et replié sur lui-même en France,…..je réponds donc non !
    J’ai su il y a peu que Simone Moro habitait avec sa famille à Colere, où nous sommes allés skier et randonner. Cela ne m’a guère surpris car comme je l’avais dit dans mon premier reportage  ici il plane un authentique esprit montagne sur cet endroit et le massif de la Presolana est un terrain idéal d’entraînement pour l’escalade de haut niveau.

    4 commentaires
  • Nous venons de subir 2 tremblements de terre en 48 h dans la région où j’habite.

     
    Mercredi 25 janvier 9h 06
    Je suis dans le bureau (rez-de-chaussée) en train de faire ma revue de presse quotidienne sur internet. Tout d’un coup je sens la table osciller de gauche à droite.
    Comme je suis seule, je me dis : « Zut j’ai des vertiges je ne dois pas être très bien » puis je regarde par la fenêtre et je vois les arbres bouger alors qu’il n’y a pas un fil de vent ??????????????Bizarre……
    Je ne pense pas tout de suite à un tremblement de terre car il n’y a pas eu de bruit, et dans cette pièce il n’y a pas de lustre. En effet les lustres qui bougent sont un des meilleurs moyens de savoir qu’il y a séisme.
    Comme j’écoute la radio, l’info est rapidement donnée, tremblement de terre de magnitude 4,9 échelle de Richter avec épicentre en province de Reggio Emilia près de Brescello, village connu pour être LE village des films de Don Camillo !
    C’est à 70 km de chez moi. Pas de dégâts, mais le séisme très ressenti dans toute la plaine du Pô, ma fille à Milan habite au 4 ème étage et l’a très bien ressenti.
     
    Aujourd’hui Vendredi 27 janvier
    Il est 15 h 50 environ je suis chez une amie à la limite de la province de Parma. On discute devant l’ordinateur, je lui explique comment je gère mon blog, elle aimerai bien en avoir un. Tout d’un coup je sens une secousse, la table bouge, l’armoire ancienne qui est dans cette pièce bouge aussi et on entend un bruit sourd. Là pas de doute, les arbres bougent dehors aussi et ….c’est plus long qu’ il y a 2 jours, 15 secondes, ça paraît très long et c’est assez déstabilisant. 
    Cette fois-ci magnitude 5,4 échelle de Richter avec épicentre près de Berceto en province de Parma soit à 50 km à vol d’oiseau d’où je me trouve. Ressenti dans toute l’Italie du nord, ce séisme a fait peu de dégâts, mais fait une grande frayeur parmi la population. Par sécurité les trains ont été arrêtés ou ralentis temporairement dans la région.
    Et pourtant nous ne sommes pas dans une région particulièrement sismique, mais 40 % de la population italienne vit dans des régions à risque (Centre, Sud, Sicile).
     
    Pour vous situer un peu les choses, cliquer sur les repères bleus pour avoir le nom des lieux.


    Afficher Séismes sur une carte plus grande


    2 commentaires
  • La période des fêtes de Noël est traditionnellement entre le 8 décembre et le 6 janvier

    Il y a 4 jours féries
    Le 8 décembre Immacolata (immaculée conception)
    Le 25 décembre Natale (Noël)
    Le 26 décembre Santo Stefano (Saint Etienne)
    Le 6 janvier Epifania (Epiphanie)
    Les enfants sont en vacances peu de temps avant Noël (cette année le 24 /12) et reprennent l’école après l’Epiphanie (cette année le 9/01).
    Les traditions de Noël varient beaucoup d’une région à l’autre, l’Italie est un pays récent (150 ans cette année).
     
    En Alto-Adige (Südtirol) région germanophone c’est Saint Nicolas qui apporte les cadeaux aux enfants. La région est très connue pour ses marchés de Noël, les principaux sont Bolzano (Bozen), Merano (Meran), Bressanone (Brixen), Brunico Bruneck et Vipiteno (Sterzing).
     
    Dans une grande partie du Nord c’est la Santa Lucia (Sainte Lucie) qui apporte les cadeaux, elle est accompagnée d’un âne Tobia et d’un assistant Gastaldo, il est de coutume de laisser à manger et à boire pour ces 3 personnages.
     
    A Rome c’est la Befana une vieille sorcière qui apporte les cadeaux des enfants pendant la nuit de l’Epiphanie. 
     
    Ailleurs c’est le Babbo Natale (Père Noël) ou Gesù Bambino (l’enfant Jésus) qui amènent les cadeaux la nuit de Noël.
     
    Le sapin de Noël (souvent artificiel) est installé et décoré le 8 décembre. Il est courant de mettre des guirlandes lumineuses sur un arbre de son jardin ou sur le balcon de sa maison.
     
    Le presepio (la crèche) est d’origine italienne (cela remonte à l’époque de Saint François d’Assise). Les plus célèbres sont les crèches napolitaines qu’on peut un peu comparer aux crèches provençales.
     
    Venant de France j’ai toujours adhéré à la tradition du Père Noël. Dans la région où j'habite c'est la Santa Lucia qui a cours. Donc pour que mes enfants ne se sentent pas mal à l’aise vis-à-vis des autres enfants j’ai ajouté une petite bricole pour la Santa Lucia quand ils étaient petits, maintenant qu’ils sont grands on a laissé tomber, sans état d’âme, et …ils attendent Noël pour recevoir leurs cadeaux.
     
    santalucia1
    Santa Lucia
     
    befana01
     
    Pin It

    2 commentaires
  •  San Martino 11 novembre En Italie, les commémorations de la fin de la 1ère guerre mondiale se font le 4 novembre et de toute façon ce jour n’est pas férié. Mais le 11 novembre est un jour particulier en Emilia la région où je vis, c’est la San Martino. Traditionnellement à la campagne, les ouvriers agricoles, et les métayers changeaient d’employeurs et donc de domicile car la plupart du temps ils étaient logés à la ferme où ils travaillaient. C’est ainsi que mes beaux-parents ont changé de domicile plusieurs fois avant de posséder leur propre habitation dans les années 70. Aujourd’hui cet usage est devenu rare, mais il reste une expression dans le language courant on dit fare San Martino pour dire déménager, alors qu’il y a un verbe italien précis traslocare. 


    dscn6630
     Ronco dans les collines à environ 15 km de chez moi.
    Photo prise le 16/10 nous avons eu aujourd'hui à peu près la même météo.
    Pin It

    4 commentaires
  • Quand on vit  à l'étranger le 14 juillet est un jour.....comme les autres !!! Et je trouve cela un peu dur !

    Quand on me demande ce qu'il me manque de la France, après la famille, les amis, certaines spécialités alimentaires, une façon de vivre et de voir les choses  je réponds aussi le 14 juillet !

    Le défilé à la télé, les bals des pompiers, et les feux d'artifice j'aime bien.

    Une façon de se rappeler les origines de "Liberté, Egalité, Fraternité", France pays des droits de l'homme, je suis fière d'être française.

    Cette fête est à mes yeux importante, et l'élan populaire et festif de cette date est incomparable par rapport à la  la fête nationale italienne (2 juin) qui n'a pas du tout cette portée, il n'y a pas vraiment d'enthousiasme général ce jour là.


    2 commentaires
  •  

    dicembre 2

    12/06/2011 Fête 30 ans de la Pubblica Assistenza Val d’Arda

    Voici une spécificité italienne, en Italie, il n’y a pas d’ambulances privées et les pompiers n’assurent pas le secours aux personnes, ce sont donc des associations de secourisme qui assurent les trajets, domicile/hôpital (et vice versa), hôpital/ hôpital, le transport du sang et des organes et souvent secondent le 118 (équivalent du Samu) sur des interventions d’urgence.
    Ces associations sont basées essentiellement sur le bénévolat même si dans les grandes villes il y a des permanents salariés.
    Certaines ont des origines très anciennes et sont ouvertement confessionnelles (catholiques) ce sont les "misericorde", tandis que la plupart, laïques sous le nom de" Pubblica Assistenza"  sont  regroupées au sein d’une fédération, l’Anpas (Associazione Nazionale Pubbliche Assistenze). Les symboles sont en général des croix de diverses couleurs : blanche, verte , bleue ….
     
    Luigi, mon mari, (ayant acquis une solide formation dans ce domaine dans le cadre de son travail), est secouriste bénévole depuis quelques années et depuis quelques mois président de la Pubblica Assistenza Val d’Arda.
    Dotée de 7 véhicules répartis sur 3 permanences (Fiorenzuola, Lugagnano, Vernasca), l’association assure un service 24 h/24 tous les jours de l’année grâce à 300 bénévoles qui se relaient sur 3 services (6-13 h ,13-21 h, 21-6 h) sur 7 communes. Beaucoup de retraités (la semaine) dans les bénévoles mais aussi des jeunes (la nuit).
     
    Grosso modo les 6000 interventions annuelles sont au 2/3 des services programmés et pour 1/3 des interventions d’urgence.
    L’activité étant basée sur le pur bénévolat, les volontaires attachent beaucoup d’importance à la fête annuelle et la remise de médailles qui a lieu ce jour là.
    Cette année la fête (le 12/06/2011) revêtait un caractère tout particulier car c’était les 30 ans de l’association. 
    Défilé dans les rues de la ville, messe (inévitable en Italie), remise des médailles et repas, ont été les points forts de la journée. Il va sans dire que la préparation d’une telle journée est assez prenante …..
     
    L'ensemble des volontaires présents sur le parvis de l'église de Fiorenzuola d'Arda
     
    Sur la place de l'église, l'ensemble des véhicules, la fanfare 
    et un nouveau véhicule (Fiat Doblo) à "baptiser"
     
    gennaio 2
    Quelques volontaires  et l'équipe de cuisiniers d'une autre "pubblica"
    (de la région de Reggio Emilia) venue préparer le repas.
    Luigi (mon mari) est debout 3ème  en partant de la gauche
     
    Pour rattacher à la thématique du site, dans les stations de ski ce sont souvent les "Pubbliche" locales qui assurent le secours sur les pistes (la profession de pisteur-secouriste telle qu’elle existe en France n’a pas d’équivalent en Italie).
     
    Il est rassurant de savoir que des personnes savent donner de leur temps, uniquement dans le but d'aider les autres, de façon tout à fait désintéressée dans un pays où hélas l'individualisme l'égoïsme et l'intolérance ont tendance à prendre de dessus et j'ai la chance de vivre dans une région, l'Emilia, où les valeurs d'aide et de solidarité ont encore beaucoup de sens. 
     
     
       
     
    Pin It

    7 commentaires
  • Giro 2011

    Le Giro, le tour d’Italie cycliste est passé à 200 m de chez moi hier après-midi.

    Même peu branchée par ce sport c’est un événement national qu’il ne faillait pas rater. Le cyclisme est un sport, qui à mon avis a perdu depuis longtemps toute crédibilité tant les affaires de dopage y sont fréquentes et récurrentes. Malgré tout cela l’engouement du public reste. Ici en Italie, le cyclisme est un sport très populaire,très pratiqué à tous niveaux, et aussi très suivi (TV).

    La couleur "officielle " du Giro est le rose tout simplement parce que la course a été créée par la "Gazzetta dello sport", quotidien sportif imprimé sur du papier rose !

    Cette année, 150 ans de l’unité Italienne oblige, le parcours a été choisi pour passer par des endroits symboles de cette page d’histoire. La ville de Piacenza et sa région ont été sélectionnées car en 1848, ce fut la première ville a demander son annexion au Piémont qui était encore l’embryon de ce qui deviendra ensuite le royaume d’Italie en 1861. Elle répond donc au titre de fille aînée d’Italie (Primogenita).

    La 2ème étape du 8/05/2011 de Alba à Parma traverse donc la province de Piacenza et passe sur la Via Emilia, Ancienne voie romaine qui allait de Piacenza à Rimini, cette route nationale est l’axe principal de la plaine du Pô. On trouve en parallèle, une autoroute, une voie de chemin de fer et une ligne TGV.

    Pas de caravane publicitaire comme au tour de France, juste quelques fourgons qui vendent les "babioles" officielles (bandanas, drapeaux, tee-shirts, etc). Après d’innombrables motos et et véhicules officiels, arrive un premier cycliste, le peloton suivra quelques minutes plus tard, et pour fermer la course toutes les voitures des équipes. En fait ça passe très vite …..!

    Quelques photos :

    La via Emilia est complètement fermée pendant 1 h 30
     
    Le premier (échappé) arrive
     
    Puis 5 minutes après le peloton
     
    Très homogène, le peloton passe très vite
     
    Le cortège des voitures suiveuses
     
    Quelques commerces ont fait des vitrines à l'occasion, ici c'est un pressing.
     
    A noter que la course a été endeuillée par le décès d’un participant aujourd’hui (9/05/2011),
    un cycliste belge est tombé dans une descente et apparemment heurté un mur avec la tête
    après une chute de 20 m.
    Pin It

    votre commentaire
  •  Dimanche 1 er mai a eu lieu le trofeo Mezzalama en Val d’Aoste. Il s’agit d’une compétition de ski-alpinisme, discipline assez populaire en Italie, on voit souvent des gens remonter le long des pistes pour s’entraîner.

    Le parcours de 42 km va de Breuil-Cervinia à La Trinité Gressoney, en passant par le massif du Mont-Rose. Cette année participation record de 1200 personnes (par équipe de 3). Autant le dire tout de suite c’est diamétralement opposé ma conception des activités en montagne, mais cela existe, certains ont besoin de se surpasser, de se mesurer aux autres, il faut reconnaître la performance physique, les photos sont impressionnantes.

    Photos de l'épreuve Source La Repubblica.it  

    Traduction du commentaire : Vus de haut les 1200 marathoniens qui ont participé à la compétition de ski-alpinisme, Trophée Mezzalama ressemblent à des petites fourmis : 42 km d’efforts, de neige et de glace qui séparent le départ à Cervinia de l’arrivée à Gressoney, en passant par le Mont-Rose. L’édition 2011 fait partie de la Grande Course, le circuit qui comprend les plus prestigieuses compétitions de ski -alpinisme de France, Italie et Suisse.  


    votre commentaire
  •  17 mars 2011 Fête des 150 ans de l’unité Italienne


    Aujourd’hui c’est jour férié pour marquer les 150 ans de l’Unité Italienne. Pourquoi cette date, tout simplement jour pour jour le 17 mars 1861 Victor-Emmanuel II fut proclamé roi d’Italie.  150 ans c’est beaucoup et peu à la fois. Beaucoup dans un pays où les différences régionales sont encore très marquées et l’instabilité politique chronique. Mais peu par rapport à la France qui est une entité bien plus ancienne. Cette fête n’a pas vraiment d’engouement populaire, s’il y a des manifestations diverses dans les grandes villes, je dois avouer qu’ici dans ma région c’est assez calme. Les édifices publics, certaines maisons et les vitrines des commerces sont ornés de drapeaux tricolores. Les écoles sont fermées mais certains commerces sont ouverts  et certaines entreprises travaillent.   Le tricolore, comme on l’appelle en italien est un des symboles de cette unité est très respecté par les italiens.


    votre commentaire
  •  Carnaval

    La période de Carnaval vient de se terminer le 8 mars c’était mardi gras. Le Carnaval est très fêté en Italie. Cette fête certainement d’origine païenne a été largement reprise par la religion catholique. On mange gras, on fait la fête, des excès sont permis car ensuite vient la période du Carême où doit se priver de gras et de viande entre autre d’où l’étymologie du mot Carnaval. (carne viande et levare enlever). Le fait de se déguiser permet d’endosser pour un jour une personnalité ou un rang social complètement différent du sien.   De nombreuses villes organisent des fêtes et défilés. Le plus célèbre et plus raffiné (mais pas le plus festif) est celui de Venise. De nombreuses « maschere » déambulent souvent par 2 (soleil et lune, nuit et jour, couple …) dans la ville vêtues de très riches costumes extravagants en velours, satin, tulle et brocard ornés de perles, brillants le visage caché par un masque de carton en général blanc ou noir. A Viarreggio en Toscane défilent des chars allégoriques inspirés par l’actualité, souvent les hommes politiques sont tournés en dérision, cette année pas besoin de se creuser la tête, la réalité dépasse la caricature…….(et encore en France vous n’avez pas tous les détails, dans un certain sens ça vaut mieux tellement ça vole bas !!!). Le carnaval d’Ivrea en Piémont est lui célèbre pour sa bataille d’oranges. Dans ma région, plus modeste mais d’une certaine réputation, il y a  le carnaval de Busseto en province de Parme (ville natale de Verdi) avec de nombreux chars.   Le jour de mardi gras les enfants peuvent (et souvent c’est très conseillé) aller à l’école (maternelle et primaire) déguisés. C’est un jour où on n’étudie pas trop et si le temps le permet les enseignants font défiler les élèves dans les rues de la commune. Dans le secondaire (collèges) et supérieur (lycées) les établissements sont souvent fermés ce jour là pour éviter les débordements. Mes enfants avec une maman qui coud ont souvent eu des costumes fait maison assez originaux.    La période de Carnaval est l’occasion de manger des spécialités sucrées style beignets particulièrement riches (cuites dans l’huile). A chaque région la sienne même si les recettes se ressemblent les ingrédients étant souvent identiques.  Ici en Emilie on mange des sprelle recouvertes de sucre glace qui ressemblent fort aux bugnes lyonnaises.  Spécialités les plus connues : Le chiacchere recouvertes de sucre semoule, les bugie (Ligurie), les fritelle (Sud et Milan) 


    votre commentaire
  • I GIORNI DELLA MERLA

    Les 3 derniers jours de janvier sont nommés i "giorni della merla". (Les jours de la merlette).
    Ces 3 jours (29, 30 et 31 janvier) seraient les jours les plus froids de l’année.
    Le climat de la plaine du Pô où j'habite est classé comme continental humide, avec des hivers froids avec de la neige et du brouillard et des étés chauds et étouffants avec un taux d'humidité élevé (l'afa). Pas top comme climat !!! Heureusement le printemps et l'automne sont assez agréables.
    D’après une légende du nord de l’Italie, autrefois tous les merles étaient blancs.
    A cette période de l’année une merlette et ses petits se sont réfugiés dans une cheminée pour se protéger du grand froid qui règne à cette époque de l’année dans la région. Au bout de 3 jours, le 1er février le soleil est revenu et la merlette et ses petits ont pu sortir de la cheminée. Mais recouverts de suie, ils étaient devenus noirs, depuis les merles sont noirs !
    Toujours d’après la légende si les "giorni della merla" sont froids, le printemps sera beau, s’il sont chauds le printemps arrivera en retard.
    Samedi 29 très froid, dimanche 30 neige toute la journée, et aujourd'hui lundi 31 brouillard donc le  printemps sera  beau...........à vérifier !


    votre commentaire
  •  Une montagne pas comme les autres !

    Dans l'actualité inernationale chargée de la semaine l'info est passée un peu inaperçue. L'Etna 3330 m d'altitude le plus haut volcan d'Europe continentale en activité  est entré en éruption le 12/01/2011. L'aéroport de Catania a été fermé pendant quelques heures. Dès le lendemain le volcan est redevenu calme, la lave émise s'est écoulée dans une zone loin de toute habitation. 

    Les photos  : source la Repubblica du 13/01/2011


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique