• En Italie

  • La récente création (en 2010) de vols directs de Bordeaux à Milan et Bologne (merci Easyjet et Ryanair !) ont largement facilité les rencontres avec ma famille. Mes parents sont venus passer quelques jours chez nous début avril. 

    Ayant déjà eu l’occasion de visiter beaucoup de choses autour de chez nous, pour changer du tourisme "classique" ils nous ont proposé une sortie pour le moins originale : les carrières de marbre de Carrara. 
    Il faut dire que ma mère est fille d’un maçon et petite fille d’un tailleur de pierre. Enfant j’ai moi-même beaucoup joué dans la cour de mes grands-parents entre les sacs de ciment, les parpaings et autres matériaux de construction. Nous avons donc un certain feeling avec le monde de la construction. 
    Luigi et moi nous sommes libérés pour faire cette sortie un jour de semaine afin d’éviter la foule des week-end, cela s’est révélé une excellente stratégie. 
    Nous voilà donc partis, pour 2 h de route environ. Carrara se situe en Toscane presque au bord de la mer Méditerranée. Pour traverser le massif des Apennins, nous empruntons l ‘autoroute dite " Autocamionale della Cisa " (elle franchit le col de la Cisa à 1000 m). Et bien elle porte bien son nom, plus de camions que de voitures,
    il faut dire qu’elle relie les ports de la Spezia et Livorno aux régions économiques très actives du nord de l’Italie. 
    Les carrières de marbres de Carrare se situent dans le massif des Apennins dans une région appelée Alpes Apuane. De loin les sommets pointus semblent enneigés mais en fait c’est la pierre qui très blanche reflète la lumière. 
    Il y a 3 bassins principaux Colonnata, Fantiscritti, et Torano, on compte 270 carrières en activité. 700 000 tonnes/an de marbre sont extraites par 200 entreprises. 
    Les carrières de marbre de Carrara sont exploitées depuis l’époque romaine. La pureté et la couleur de cette pierre sont exceptionnelles et c’est sans aucun doute un des marbres les plus recherchés au monde. Michel-Ange allait y choisir ses blocs. 
    Après avoir traversé la ville de Carrara, une petite route monte vers Colonnata première étape de notre journée. 
    Ce petit village est aussi connu pour son marbre que pour une spécialité alimentaire le lardo di Colonnata, du lard que l’on fait macérer avec de l’ail et des épices dans des bacs en marbre. Les ruelles embaument de ce parfum assez particulier.

     Le village de Colonnata et ses carrières

     Le monument au carrier devant l'église de Colonnata

    Colonnata carrière à ciel ouvert.
     
     Colonnata carrière, on distingue bien les "tranches" découpées 

    La descente en camion, ça ne va pas vite et les camions doivent avoir de sacrés freins !

    Ruelle de Colonnata, le marbre est partout, sol, banc.
     
     Après une visite du village, puis nous dirigeons vers Fantiscritti. Là se trouve une carrière souterraine que l’on peut visiter. En attendant le prochain tour nous parcourons un musée à ciel ouvert et gratuit qui permet de comprendre l’évolution des techniques d’exploitation. 
    A l’époque romaine, des coins en bois étaient insérés dans des fissures naturelles de la pierre puis on faisait gonfler le bois avec de l’eau et ainsi des blocs se détachaient. Au 19 ème siècle, l’utilisation d’explosifs ayant été rapidement abandonnée car trop destructive, les techniques évolueront avec l’utilisation du fil hélicoïdal avec des treuils. De nos jours on utilise le fil diamanté.

    Musée de Fantiscritti Les coins romains

    Musée Fantiscritti divers outillages

    Musée Fantiscritti, vue sur les treuils

    Musée Fantiscritti, tout est en marbre !
     
    A côté du musée un atelier de sculpture

     
     
    Visite de la cava N°84 
    Nous pénétrons en minibus dans les entrailles de la montagne. Après être passés devant une partie en exploitation, le minibus s’arrête dans une véritable cathédrale qui est uniquement utilisée pour les visites et des opérations de prestige. Il fait frais (13 °C), l'endroit est impressionnant (15 m sous plafond !) 
    La jeune guide parle très bien français, ce qui nous évite la traduction simultanée pour mon père le seul de nous à ne pas comprendre l’italien. La visite est courte (½ h en tout) mais très bien documentée. 
    La description des techniques de découpage est précise. 
    Un espace de 3 m est laissé entre le plafond et le haut du bloc à découper. 
    Une sorte d’énorme scie découpe d’abord ce qui est la base du bloc puis les côtés. Ensuite le fil diamanté est utilisé pour découper la partie postérieure du bloc. Pour le faire basculer sans l’endommager, on glisse une sorte de coussin métallique (à usage unique) qui est ensuite gonflé d’eau. Sous l’effet de la pression le bloc tenu par un câble à un énorme engin bascule sur un lit de gravats qui a été auparavant étendu sur le sol devant le bloc encore debout. 
    Une vidéo de cette opération sur le lien suivant : Marmotour (page visites guidées cliquez sur chute d'un bloc de marbre à l'intérieur de la carrière) 
     
    Entrée de la carrière souterraine

    Intérieur de la carrière

     
     Le type d'engin qui retient le bloc pendant son basculement au sol 
    (La photo est de mauvaise qualité mais elle donne une idée des dimensions) 

    Vue générale de la carrière, des sculptures y sont exposées

     Le tunnel continue encore 600 m et donne accès à d'autres carrières à ciel ouvert
     
    Le transport des blocs vers le bas se faisait autrefois avec des troncs d’arbres (lizzatura, sorte de luge), puis avec des carrioles avec des boeufs. Ensuite une ligne ferroviaire fut construite. Aujourd’hui le transport des blocs est assuré par des camions sur des routes en sens unique suivant le tracé de cette ligne ferroviaire.
     
    Pour finir la journée, nous décidons d’aller sur la côte, après un passage éclair à Marina di Carrara, (c’est moche et sans intérêt), nous nous dirigeons vers Lerici petite ville touristique. Le week-end et l’été c’est bondé et impossible de s’y rendre en voiture. Comme nous sommes en semaine c’est beaucoup plus calme et accessible.

    Lerici port et château

     Lerici place principale avec ses maisons typiques 

    Lerici, le port de pêche
       
     
     Attention faux -amis l’italien c’est moins simple qu’on croît ! 
    cava = carrière 
    cave = cantina 
    cantine = mensa 
    Pour en savoir plus 
    - sur les techniques d'extraction du marbre cliquez Ici  
    - sur le lard de Colonnata cliquez Ici 
    Pour une meilleure compréhension tous les mots en italien sont en italique vert

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    En rentrant de Tignes, nous profitons du fait d’avoir du temps pour faire une pause en Val d’Aoste au fort de Bard.
     
    Situé à l’entrée du Val d’Aoste sur un piton rocheux, cet édifice d’origine militaire a été construit au
    19 ème siècle (1830-1838) sur les bases d’un bâtiment plus ancien.
    Il est composé de différents corps de bâtiments appelés ouvrages.
    Sa position stratégique en faisait un point de contrôle de tout passage dans la vallée.
    Désaffecté en 1975, il a été racheté par la région du Val d’Aoste. Dans le cadre d’un vaste projet de relance de l’économie et  du tourisme de cette région, le fort a ouvert au public en 2006 après environ
    10 ans de travaux.
    Espace culturel il comprend :
    * Dans l’ouvrage Charles Albert (le plus haut et le plus important) le musée des Alpes, un espace réservé    aux expositions temporaires et une cour intérieure où des spectacles (Musique, théâtre, danse) ont lieu l’été. 
    * Dans l’ouvrage Victor un musée  « Alpes des enfants » ludique, interactif et éducatif qui propose une  ascension virtuelle du Mont-Blanc.
    * Dans l’ouvrage Mortai un espace didactique réservé aux scolaires  
    * Dans l’ouvrage Ferdinand ouvriront fin 2011 le musée du fort et le musée des frontières.
     
    L’accès au fort se fait par des ascenseurs extérieurs panoramiques assez originaux.
    Le musée des Alpes comprend 29 salles réparties en 4 sections.
    On entre par un très grand escalier, la première partie est sombre, et dans plusieurs petites salles des vidéos donnent une image instantanée de la vie dans les Alpes.
    Certaines vidéos nous sont très familières par exemple un camion dans un tunnel, (nous traversons les Alpes plusieurs fois par an depuis 25 ans …) l’été en alpage, les sports d’hiver.
    Ensuite la 2ème partie est consacrée au milieux naturels de la montagne, cartographie, géologie, faune , flore, etc... ainsi qu’aux populations (pays , langues, cultures, démographie, etc…)
    La 3ème partie donne la part belle à la culture alpine, les coutumes, le mode de vie, traditionnels.
    Enfin la 4 ème partie, aborde l’évolution de la montagne, l’épopée de l’alpinisme, le développement du tourisme, des sports d’hiver mais aussi de l’industrie (mines, hydro-électricité).
     
    Une dernière salle très claire pose une question-bilan  au visiteur :
    Que vont devenir les Alpes dans le futur ?
    * Un musée à ciel ouvert ?
    * Un immense parc d’attraction ?
    *  Ou…… existe-t-il une 3 ème voie ? (Sous-entendu qui laisserait tout cela cohabiter harmonieusement)
     
    La visite est assez longue mais finalement on ne voit pas le temps passer car c’est très bien fait et chaque salle a un thème bien précis. 
    En vrac des choses qui m’ont marquée :
    Les livres anciens de botanique, des écrits originaux des premiers alpinistes (Whymper, Coolidge), des reconstitutions (une salle de classe, un intérieur paysan, un train d’altitude) et la question posée à la fin, bien sûr j’opte pour la 3 ème voie, même si elle reste en grande partie à définir ….
    Aucune photo c’est interdit dans le musée !
     
    Quelques photos du fort  
     
    img_4577
    Une des portes du fort
     
    img_4578
    Un des ascenseurs panoramiques
     
    img_4579
    Vue sur le village de Bard et la vallée  en direction d'Aoste
     
    img_4580
    Pont sur la Dora Baltea
     

    30/07/2011 Fort de Bard Val d'Aoste AO Italie
    Le haut du fort (ouvrage Charles-Albert) 

    img_4583
    Ouvrage Mortai
     
    img_4584
    Un escalier à l'intérieur de l'ouvrage Victor
     
    img_4586
    Détail des toits en lauzes
     
    img_4587
    Ouvrage Charles-Albert (entrée du musée des Alpes)
     
     
    En savoir plus :
    Pin It

    9 commentaires
  • Pour ce premier reportage de l'année je vous emmène tout près de chez moi pour une promenade dans les collines (massif des Apennins). Si la tempête Andrea provoque des degâts et de grosses perturbations en France et en Suisse, ici en Italie nous avons surtout du vent.

    En cette journée hivernale ensoleillée et au ciel dégagé par le vent, nous décidons d'aller marcher dans les colline piacentine (collines de Piacenza), histoire de ne pas toujours marcher à plat dans la plaine et bénéficier d'une très belle visibilité sur la plaine et les Alpes au loin.

    Quelques photos :

    dscn6887
    Voir taille réelle
    Juste au dessus de notre point de départ Prato Ottesola, vue sur les collines.

    Nous allons en haut de cette colline, 2 fermes réhabilitées en résidence secondaires très prisées
    par les habitants de la plaine, car ici en été il fait toujours un peu moins chaud.
     
    A Diolo une belle rencontre avec 3 chats.
    Pas trop farouches les bestioles !
     
    Le plus gros est magnifique, il ressemble à feu "Mimine".
     
    Du point le plus haut on a une vue panoramique magnifique sur toute la plaine du Pô.
     
    Au milieu de la plaine c'est la ville de Piacenza et au loin on peut deviner les sommets enneigés des Alpes.
     
    En redescendant vue côté collines.
     
    Lumière d'hiver sur cette grange.
     
    Retour tout en descente !
     
    L'église de Prato Ottesola notre point de départ et d'arrivée.
     
    Les ombres s'allongent, la lune est déjà bien présente dans une 1/2 h il fera nuit. 
    Pin It

    10 commentaires
  • Diane très prise par ses études est restée sur Milano plusieurs semaines, je suis donc allée lui rendre visite et pour décompresser un peu nous nous sommes accordées une journée de shopping/tourisme ce que nous n'avons jamais le temps de faire !

    A priori Milan est une ville dynamique mais  assez austère, pas de "dolce vita", on est plus près de Zürich que de Rome !!! 
    Une employée du consulat m'a dit un jour "Ici à Milano les gens ne pensent qu'à travailler !!!"...ce n'est pas faux, c'est la capitale économique de l'Italie on y trouve, la bourse, le siège de nombreuses grandes sociétés.
    Mais pour qui la connaît un peu Milano, réserve un autre visage plus séduisant, au cours de cette année Diane a appris à connaître mieux cette ville et elle va me guider dans des quartiers moins connus. 

    Nous allons tout faire à pied, parties de l'appartement de Diane, nous traversons un parc puis son université (Bocconi) pour rejoindre ensuite les navigli.

    Dans ce quartier on trouve 3 canaux, de nombreuses boutiques d'antiquités, articles "vintage" , de créateurs de mode (modestes), et une infinité de restaurants (abordables). Le soir ce quartier est particulièrement animé.

    DSCN7297 - Copie
    Naviglio Pavese
     
    DSCN7298 - Copie
    Naviglio Pavese
     
    2012-05-26 11.12.40
    Au bord d'un naviglio l'entrée d'une maison populaire.
     
    DSCN7302
    Détail de la cour.
     
    DSCN7299
    Naviglio Grande avec l'église Santa Maria delle Grazie al Naviglio
     
    Notre chemin continue vers le centre ville en passant par le quartier de Porta Ticinese,
    de nombreux magasins de chaussures et vêtements faciles à porter et à des prix tout à fait abordables
    (moins cher qu'à Piacenza notre "petite" ville de province !!!)
     
    DSCN7303 - Copie
    Porta Ticinese
     
    2012-05-26 12.59.42 - Copie
    Colonnata San Lorenzo
    Tout autour de cette place le soir des bars servent des boissons et de nombreux jeunes envahissent la place.
     
    DSCN7304 - Copie
    Il fallait (!) faire une belle photo pour présenter la jupe à un défi couture voir ici,
     cette colonnade est un bon décor !
    Après une pause repas chez un chinois (9 € buffet à volonté !) nous poursuivons par via Torino, rue très commerçante. Nombreux arrêts dans divers magasins ...
     
    Enfin nous décidons de faire du culturel pour clôre notre journée.
    Après avoir traversé rapidement le centre et la rue Montenapoleone
     
    DSCN7306 - Copie
    qui est un haut lieu de la mode milanaise, on y trouve toutes les grandes griffes.
     
    2012-05-26 14.40.44 - Copie
    Nous finissons par la visite de la Pinacoteca Brera, le "Louvre" milanais.
    On peut y admirer de nombreux tableaux, essentiellement religieux,
    dont la finesse des traits et des couleurs sont exceptionnels.
    Ce musée est situé dans le quartier Brera très calme qui tranche
    avec le centre ville commercial  tout proche.
     
     
    La semaine suivante je dois de nouveau me rendre à Milano pour voter aux élections législatives françaises.
    En effet pour la première fois les français de l'étranger élisent leurs députés.
    On peut voter par Internet mais il y a eu des erreurs dans mes données et je n'ai pas pu le faire
    (au second tour je voterai par internet). 
    J'en profite pour faire quelques photos pour compléter ce reportage.
     
    DSCN7331 - Copie
    Via Turati le consulat général de France se trouve dans le bâtiment légèrement arrondi à gauche.
    En fait le bureau de vote est dans les locaux de l'Ecole Suisse située dans une rue derrière.
     
    DSCN7332 - Copie
    Via Turati, ce quartier est peu habité, il y a surtout des bureaux et les représentations consulaires.
    L'immeuble blanc au fond abrite le très gardé (!) consulat des Etats Unis ainsi que les studios de plusieurs grandes radios (Radio Monte Carlo, Virgin Radio, Radio 105)
     
    DSCN7333 - Copie
    Peu de voitures (c'est dimanche !) l'accès au centre ville est payant, les voitures blanches sont des taxis.
     
    DSCN7334 - Copie
    Milano est aussi connue comme capitale du design, Kartell est une marque phare du design milanais.
     
    DSCN7336 - Copie
    Plus cliché que ça cela va être difficile ...! Une Ferrari et un tram qui traversent Porta Nuova !
     
    DSCN7337 - Copie
    La très sélect Via della Spiga
    Nous sommes entrée dans le Quadrilatero della moda (Quadrilatère de la mode) délimité par
    Via della Spiga, Via Manzoni, Via Montenapoleone et Via San Andrea.
     
    DSCN7339 - Copie
    On y trouve les griffes qui font la réputation de la mode italienne dans le monde entier.
    Les prix donnent le vertige mais rien n'empêche d'admirer les vitrines .......
     
    DSCN7340 - Copie
    .......Et retrouver ensuite des vêtements largement inspirés de ces modèles
    ou carrément des clones chez Zara et autres enseignes connues un peu plus loin.
     
    DSCN7341 - Copie
    Du côté de Piazza San Babila
     
    DSCN7343 - Copie
    et sur le Corso Vittorio Emmanuele.
     
    DSCN7344 - Copie
    Pour finir Diane me fait découvrir Excelsior, un sorte de "mini" grand magasin de luxe.
    Nous y faisons un tour rapide, le rayon alimentaire est particulièrement impressionnant style épicerie fine avec de nombreuses spécialités italiennes provenant de toutes les régions.
    Essentiellement destiné aux touristes de luxe, il paraît que de riches milanais y font leurs courses !
     
    Vous pouvez retrouver tous les lieux de notre balade sur ce plan.


    Afficher Journée à Mi 25/05 sur une carte plus grande

     

     

    Pour aller plus loin quelques liens :

    Pinacoteca Brera

    Milan wikipédia

    Milan L'internaute

    Pin It

    6 commentaires
  • Nous voici partis pour 3 jours en Maremma, c'est à dire la côte Sud de la Toscane.

    Nous profitons (enfin !) d'une box offerte à Noël, 2 nuits en agriturismo (chambre d'hôte à la ferme) à choisir parmi une liste. Cette forme d'hébergement née dans cette région connaît un grand succès.
    Le choix de cette région s'est fait par rapport à la saison et au fait que nous ne connaissons ni l'un ni l'autre ce coin d'Italie.
    Départ dans le brouillard de chez nous, nous rejoignons la côte méditerranéenne par l'autoroute de la Cisa. Nous passsons, La Spezia, Pisa, Livorno. Premier arrêt touristique à Piombino. Au large vue sur l'île d'Elbe.

     

    IMG_6508
    Rue principale de Piombino
     
    IMG_6514
    Au bout d'une  ruelle ....la mer !  
     
    IMG_6521
    Piombino. Vue d'ensemble de la vieille ville.
     
      IMG_6523
    Piombino. Une fontaine très ancienne avec des bouches en forme de poissons.

    Nous reprenons la route ensuite pour Grosseto, petite ville proche de notre point de chute.
    Le centre ville est petit mais agréable, avec une jolie place centrale.
     
    IMG_6529
    Grosseto la cathédrale San Lorenzo
     
    IMG_6537
    Un très beau cadran solaire orne un des côtés de la cathédrale.
     
    IMG_6535
    Place centrale avec le Palazzo Aldobrandeschi siège de la province.

    Enfin nous arrivons à l'agriturismo Il Melograno (La grenade) au cœur de la campagne. Accueil chaleureux du propriétaire. Le soir repas très copieux et quasi gastronomique avec de nombreuses spécialités et du vin local.

    Le lendemain matin, une fois la brume matinale levée, nous partons sous un ciel clair et ensoleillé vers Talamone, petit village situé sur un promontoire.

    IMG_6541
    Talamone, la Méditerranée mérite bien son nom de grande bleue !
     
    IMG_6544
    Talamone. Des escaliers mènent à la mer dont on peut remarquer la limpidité.

    Ensuite nous nous dirigeons vers le promontoire de l'Argentario. Premier arrêt à Porto Santo Stefano,
    la "ville" de l'île. De là partent les ferries pour la tristement célèbre île du Giglio.

    IMG_6552
    Porto Santo Stefano
     
    DSCN7945
    Ruelle de la vieille ville de Porto Santo Stefano .
    On remarque un mode de vie assez méridional assez différent du nôtre.

    Nous repartons par la route panoramique pour effectuer le tour complet de la presqu'île.

    DSCN7946
     Argentario Cala Grande
     
    DSCN7949
    Au loin on distingue l'île du Giglio et on devine le paquebot couché.
     
    A un certain point nous continuons sur une route annoncée privée, en mauvais état. C'est effectivement le cas, il y a même 4 km non goudronnés mais en allant tout doucement cela nous permet de voir une côte très sauvage avec de magnifiques points de vue, nous passons devant de nombreuses propriétés assez isolées, certaines visiblement très luxueuses.
    DSCN7950
    Une des propriétés .
    Le soir le propriétaire de l'agriturismo nous expliquera que c'est volontairement que cette route n'est pas mieux entretenue, les riverains très VIP ayant le soucis de rester tranquilles !!!! Ceci étant dit l'accès à ces villas se fait essentiellement par la mer (avec ascenseur dans les rochers) ou carrément par hélico !
     
    IMG_6555
    Nous arrivons ensuite à Porto Ercole, petit port de pêche et de plaisance.
     
    IMG_6560
    Porto Ercole, quartier ancien 

    Le ciel se couvre considérablement, comme nous avons encore du temps nous décidons de nous éloigner de la mer pour aller vers les collines. Nous retrouvons les paysages typiques de la Toscane, oliviers, vignes, cyprès, villages perchés sur le haut des collines.

    IMG_6572
    Pause à Magliano in Toscana, où l'on trouve de très beaux murs entourant la vieille ville.
     
    IMG_6565
    Eglise de Magliano in Toscana
     
    DSCN7953
    Magliano In Toscana
     
    IMG_6571
    Porte du bourg de Magliano in Toscana
     
    IMG_6573
    Beau point de vue typiquement toscan  
     
    IMG_6576
    Oliviers, cyprès et collines et au fond la silhouette de l'Argentario
    Nous nous dirigeons ensuite vers Scansano.  
     
    IMG_6580
    Quelques gouttes perturbent notre visite de ce bourg, connu pour son vin le morellino di Scansano.

    Nous rentrons à notre hébergement par de nombreuses petites routes qui permettent de voir tous les aspects de la campagne toscane.

    Le lendemain le temps est  incertain, il a plu dans la nuit. Nous changeons donc de programme. Nous renonçons à la randonnée dans le Parc Naturel de la Maremma tout proche et prenons la route en direction d'une autre partie de la Toscane.

    Premier arrêt à Bolgheri. La route qui y mène est tout aussi célèbre que ce petit village où le poète
    Carducci (19 ème siècle) passa une partie de son enfance.

    DSCN7961
    Les 5 km sont bordés de plus de 2000 cyprès.

    Ensuite nous nous dirigeons vers Volterra en traversant la campagne toscane. 
    C'est l'Italie de carte postale qui plaît beaucoup aux étrangers en particuliers les Anglo-saxons.

    DSCN7968
    Un des nombreux villages rencontrés sur notre route.
     

    DSCN7969
    Vue depuis Volterra.
    Quelques km avant Volterra le paysage change complètement,les oliviers et les vignes
    laissant place à des collines labourées, ambiance un peu lunaire.

    Volterra est située comme la plupart des localités toscanes en haut d'une colline.
    L'architecture est typique de style florentin.

     

    DSCN7971
    Palazzo dei Priori (aujourd'hui mairie)
     
    DSCN7982
    Piazza dei Priori 
    DSCN7983
    Volterra Maisons tours
    DSCN7975
    Il y a aussi les ruines d'un théâtre antique 

    Si jusqu'ici nous avons été assez tranquilles avec une forte impression d'être hors-saison, ici les touristes sont bien présents avec tout ce qui va avec : commerces de "souvenirs", de vin et d'huile d'olive, nombreux restaurants....une impression que l'on exploite au maximum le filon...On entend plus parler allemand et anglais qu'italien d'ailleurs !

    Visite de la ville, pause repas, puis nous décidons de repartir, il nous reste encore pas mal de route !
    Encore un peu de campagne et nous rejoignons Pise, puis l'autoroute pour rentrer en fin d'après-midi chez nous.

    Conclusion.

    Une escapade courte mais agréable qui nous a permis de découvrir de nouveaux paysages. 
    La mer c'est moyennement mon "truc" je ne m'en cache pas. Si j'ai bien aimé la côte et le tour de l'Argentario j'ai préféré les 2 villages de Magliano et Scansano, authentiques et calmes et la campagne environnante.

    Volterra est une très jolie petite ville mais son aspect très (trop ?) touristique m'a quelque peu déplu.
    Les photos ne sont pas forcément les images types des différents lieux, cela correspond plus à notre regard et ce qui nous a marqué.

    Pour aller plus loin doc en français (pas facile à trouver !) :

    La Maremma

    l'Argentario

    Volterra


    Afficher Maremma sur une carte plus grande

    En cliquant sur le lien Maremma ci-dessus accès à une carte plus grande avec détails de tous les repères.

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    568px-Flag_of_Florence.svg

    Début de printemps particulièrement maussade cette année, exit la sortie ski pour ce week-end de Pâques,
    nous optons donc pour une petite virée familiale à Firenze, ville d'art par excellence.
    Tout est décidé la veille du départ, hébergement, visites et .....moyen de transport !
    Notre grosse voiture est en panne mais nous tenons vraiment à ce petit séjour, les occasions deviennent de plus en plus rares d'être ensemble, c'est donc avec ma Fiat Panda que nous partirons !

    DSCN8885
    Nous partons sous la pluie battante, 120 km/h c'est le maxi qu'on peut faire, à 4 la Panda fatigue un peu !
     
    DSCN8886
    Après 3 h de route (ce n'est pas si loin que ça de chez nous !) arrivée à notre hébergement, un bed and breakfast situé dans un quartier calme mais pas trop éloigné du centre. L'accueil est très chaleureux et les chambres très confortables. Vue de notre chambre, à Firenze pas de banlieue, on est en ville ou à la campagne !

    Notre panda (rouge) va rester sur le parking, ici il vaut mieux circuler à pied ou en bus, le stationnement en ville étant un vrai problème et souvent très onéreux !

    Firenze est un concentré d'oeuvres d'art, n'ayant que 2 jours, il va nous falloir faire des choix, nous ferons les incontournables et nous irons un peu aussi au gré de nos pas sans programme trop défini, ni guide à la main.

    La ville est TRES touristique, beaucoup d'étrangers, asiatiques, américains, allemands et d'autres pays (Inde), et quand même aussi des italiens 

    Dimanche matin nous nous rendons en bus dans le centre ville, la queue estée à 3 h de la Galleria degli Uffizi, nous décide à réserver des entrées pour le lendemain ( c'est payant +  4 € mais cela évite de perdre du temps !). 

    Donc visite à pied vers le Ponte Vecchio 

    IMG_7022
    Avec les pluies récentes le niveau de l'Arno est très très haut !

    IMG_7036
    De l'autre côté du pont nous découvrons l'imposant Palazzo Pitti.
     
    IMG_7042
     
      IMG_7043
    Cela donne une idée des dimensions !  
     
     
     
     
    IMG_7052
    Détail de la façade.  
     
    IMG_7053
    Retour en centre ville, Palazzo Vecchio sur la Piazza della Signoria.
    Ce momument et musée qui se visite est aussi l'hôtel de ville de Firenze.
     
      IMG_7056 
    La cour intérieure du Palazzo Vecchio.
    Nous décidons de visiter le Palazzo Vecchio, comme il pleut la montée en haut de la tour n'est pas ouverte,
    tant pis, on se contentera du chemin de ronde.
     
     
     
    IMG_7081
    L'immense Salone dei Cinquecento  
     
    IMG_7065
    Détail du plafond entièrement décoré de peintures et moulures dorées en bois.
     
      IMG_7071
    Détail d'une fresque
     
      IMG_7077
    Un cabinet en marqueterie de pierres dures, une spécialité florentine.  
     
    IMG_7079
     Détail, quelle finesse !  
     
    IMG_7091
    La Guardaroba ou Stanza delle Mappe geografiche, qui m'a tout particulièrement plu,
    moi la passionnée de géo et de voyages !
     
    Savoie et Dauphiné  
     
    Aquitaine et Sud-Ouest 
     
    IMG_7088
    Sur une porte en marqueterie, omniprésent dans toute la ville Dante Alighieri,
    le "papa" de la langue italienne
    En Toscane il n'y a pas de dialecte, le toscan c'est l'italien moderne !
     
      IMG_7097
    Du chemin de ronde vue sur le Duomo.  
     
    DSCN8897
    Le centre ville vu du chemin de ronde.
     
      IMG_7106
    Le campanile de Giotto  
     
    IMG_7110
    Le duomo est entièrement recouvert de marbre.  
     
    IMG_7141
    Détail du travail de sculpture et insertion des différentes pierres.
     
      IMG_7114
    La porte du paradis du baptistère, un chef d'oeuvre qui a demandé 25 ans de travail à l'artiste Ghiberti.
     
      IMG_7115
    Détail de la porte
     
      IMG_7117
    Détail, le bronze est sculpté en "3 D" !  
     
    IMG_7159
    La basilique Santa Maria Novella près de la gare.
     
      IMG_7169
    La façade est ornée de motifs géométriques et floraux très fins.
     
      IMG_7161
    Détail de l'obélisque qui se trouve devant cette église.
     
     
    IMG_7175
    La fleur de Lys florentine
     
      IMG_7183
    Intérieur relativement sobre, nombreuses fresques dans le coeur,
    et un crucifix en bois pendu au milieu de la nef.
     
     
     
     
    DSCN8904
    Exceptionnellement ouvert (jour de Pâques) nous avons pu visiter le Grand Cloître,
    lieu qui inspire beaucoup de sérénité et de paix.
     
      DSCN8907
    Le grand cloître dont tous les murs sont ornés de fresques et le clocher de Santa Maria Novella.
     
      IMG_7192
    Eglise Santa Croce, Michel-Ange, Galilée, Machiavel y reposent.
     
     
     
    DSCN8914
    Piazza Santa Croce
     
      IMG_7196
    C'est bien les visites mais on commence à être un peu fatigués ! Petite pause avant de rentrer à pied.
     
      DSCN8915
    Vue panoramique sur la ville depuis le piazzale Michelangelo.
    Après un petit repos bien mérité à notre hébergement,
    nous reviendrons dans le centre ville pour manger dans un petit restaurant typique de spécialités toscanes.
     
      DSCN8930
    Le lendemain matin nous attaquons avec un très gros "morceau" la Galleria degli Uffizi .
    C'est certainement un des plus anciens et plus beaux musées de peinture au monde.
     
      IMG_7218
    Beaucoup de peintures religieuses italiennes.
     
      IMG_7222
    Des chefs d'oeuvre incomparables mais pas toujours faciles à approcher il y a beaucoup de monde.
     Le printemps de Botticelli
     
      IMG_7223
    Annonciation de Leonardo da Vinci.
     
      IMG_7237
    Après de nombreuses petites salles consacrées à la peinture étrangère,
    la visite se finit avec Carravaggio dont ce célèbre tableau, Bacchus jeune .
     
     
     
     
    IMG_7199
    Nous finirons par un dernier tour en ville afin de visiter l'intérieur du Duomo qui était fermé la veille et après une rapide pause repas, nous repartons vers chez nous.
     
    Ceci n'est qu'un regard, impression d'une visite rapide dans une ville d'une richesse artistique impressionnante, nous y reviendrons c'est sûr il y a tant de choses à voir mais pour mieux les apprécier il vaut mieux savoir se limiter.
    Pour ne pas vous "saoûler" d'infos, j'ai fait le choix de présenter surtout des photos peu de texte et encore moins de références historiques, on peut trouver tout cela dans des guides, et sur internet.
     
    Pour aller plus loin je vous propose quelques liens.
    Casale dei cento acri Notre hébergement un bed and breakfast de très bon rapport qualité/prix et un accueil très chaleureux.
    Il existe une Firenze Card  50 € pour 72 h (3 j) musées et transport en  commun. C'est surtout intéressant pour les musées car le centre de Firenze est assez petit ça se fait bien à pied. 
     


    Afficher Firenze sur une carte plus grande pour retrouver tous les lieux de notre visite avec la légende des repères.

    Pin It

    10 commentaires
  • Au mois d'août, on ne part pas, car trop chaud, trop de monde et trop cher partout...mais cela n'empêche pas de faire une sortie "touristique" en journée, dans un rayon de 150/200 km autour de chez nous, il n'y a que l'embarras du choix.

    Nous optons pour le Lago Maggiore (Lac Majeur), ce n'est pas trop loin et il devrait y faire moins chaud que chez nous. On y est allé mais il y a très longtemps (25 ans !) et Diane qui nous accompagne ne connaît pas.

    Le lago Maggiore est d'un côté en Lombardie de l'autre en Piémont et son extrémité Nord (Locarno) se trouve en Suisse dans le canton italophone du Ticino (Tessin).

    2 heures de route et nous voilà au bord du lac, qui est bordé de nombreuses propriétés avec de somptueux jardins. Nous arrivons à la petite ville de Stresa, point de départ pour rejoindre les Isole Borromee (ïles Borromées), but de notre sortie.

    Ces îles sont au nombre de 3 : Isola Madre, Isola Bella, et Isola dei Pescatori (ou Isola Superiore).
    Isola Madre et Isola Bella sont privées elles appartiennent toujours aux Borromeo, grande famille noble lombarde et se visitent.

    L'Isola dei Pescatori (île des pêcheurs) est un petit village autrefois de pêcheurs, aujourd'hui abritant de nombreux restaurants.
    Plus d'infos sur les îles ici  (en français !)

    Sur l'embarcadère on est vite abordé par des "rabatteurs" des différentes sociétés de bateaux assurant les liaisons vers les îles. On se laisse convaincre et nous voilà partis sur un petit bateau, service public saisonnier, 10 € par personne pour aller à Isola Bella et Isola dei Pescatori, c'est raisonnable, d'autant plus qu'il y a des bateaux toutes les 1/2 h, nous n'aurons pratiquement pas d'attente dans la journée.

    DSCN9794
    C'est parti !
     
    DSCN9799
    La bonne humeur est de rigueur !
     
    DSCN9796 copie
    On s'éloigne de Stresa, petite ville de villégiature depuis les débuts du tourisme (milieu XIX ème siècle)
    Sur la rive su lac plusieurs hôtels très luxueux.
     
    DSCN9798
    On contourne Isola Bella où nous irons plus tard, pour rejoindre I'Isola dei Pescatori,
    à droite sur la photo (clocher).

     Vu l'heure (!) On fait rapidement le tour de l'île pour choisir où manger.
    La Pescheria  est un restaurant proposant des spécialités de poissons du lac, on va se régaler !

    2013-08-11 13.15.24
    Antipasto del lago (Hors d'oeuvre du lac) un assortiment de poisson marinés pour Luigi.
     
    2013-08-11 13.15.30
    Ravioli di pesce allo zafferano e gamberetti (Raviolis de poisson au safran et aux crevettes)
    pour Diane et moi.
     
    DSCN9806
    Nous refaisons tranquillement le tour de l'île, (c'est vite fait vu la taille !) qui bien que très touristique
    mérite son nom comme l'atteste la présence de ces barques de pêcheurs.
     
    2013-08-11 14.47.56
    Une ruelle dans l'île.
     
      DSCN9813
    Le bord du lac n'est pas très soigné, nombreux débris et branchages de l'hiver.
    Au loin l'Isola Madre (à droite) et derrière la ville de Verbania.
     
      DSCN9810
    L'Isola Madre abrite un palais et un jardin botanique.
     
    DSCN9808
    Isola Bella est toute proche. Un petit îlot avec quelques arbres se trouve entre les 2 îles.  
     
    DSCN9819
    Le bateau est là on embarque ......  
     
    DSCN9821
    et en 5 mn on est déjà à Isola Bella.

    D'abord on visite le palais, très baroque, il n'est pas très chaleureux,
    les pièces sont immenses et très hautes de plafond. 

    DSCN9824
    Le charme de ce bâtiment se trouve plus dans les nombreuses ouvertures donnant sur le lac.
     
    2013-08-11 15.14.26
     
     
     
    DSCN9827
    Le "sous-sol" est constitué de curieuses "grottes", qui sont situées dans la partie Nord du palais pour accentuer encore plus l'effet fraîcheur pendant la saison estivale.  
     
    DSCN9829
    Enfilade de salles dans les "grottes" pavées de mosaïques en galets.
     
    2013-08-11 15.31.51
    Sur cette grille de balcon on peut remarquer
    il nodo borromeo (noeud borromée) symbole de la famille éponyme.
     
    DSCN9826
    Mais le véritable clou de la viste se trouve dehors, les jardins d'une beauté époustouflante sont mondialement connus. Petit aperçu depuis les dernières salles de la visite du palais Humilitas La devise des Borromeo en massifs de fleurs
    La région bénéficie d'un micro-climat qui permet de cultiver des plantes rares et/ou exotiques.
    Tout est extrêmement soigné et entretenu, on comprend mieux les 13 € du billet d'entrée !    2013-08-11 15.44.02
    Le centre des jardins avec ce mur très célèbre.
     
      2013-08-11 15.44.27
    Quelques paons blancs sont en liberté dans les jardins,
    ils recherchent l'ombre et continuent à se lisser les plumes.
     
        DSCN9836
    Les photos parlent d'elles-mêmes, je vous laisse les admirer .........  
     
    2013-08-11 15.49.29
     
      DSCN9840
     
      DSCN9838
     
      DSCN9843   DSCN9845
     
      DSCN9846
     
      DSCN9847
     
      DSCN9848
     
      DSCN9850  
     
    DSCN9851
    La visite se termine par une serre où les plantes les plus fragiles sont abritées l'hiver.
      Pour finir la journée nous décidons de faire un petit détour en allant un peu plus loin sur la rive su lac en passant par Gravellona Toce (indication qu'on voit partout sur les autoroutes, en fait c'est le bout d'une autoroute qui se prolonge ensuite par la route nationale du Sempione (Simplon) pour ensuite longer le lac d'Orta.
    Ambiance complètement différente, lac assez sombre, localités touristiques mais plus modestes.
    Pour en savoir plus sur ce lac voir ici (en français)
     
      DSCN9858
    Brève visite à Orta San Guilio, bourg médiéval.
     
      DSCN9859
    Sur la place centrale le Palazzo della Communità (ancêtre de mairie) datant de 1582.  
     
    DSCN9860
    Au milieu du lac l'isola San Guilio qui abrite des bâtiments religieux.    
    Voilà une belle journée très réussie grâce à la météo clémente mais jamais trop chaude (30 °C maxi dans l'après-midi). Certes il y avait du monde mais jamais la cohue, nous nous sommes garés (gratuitement) dans une rue de Stresa, nous n'avons attendu nulle part (bâteau, resto, visites) et pourtant c'était un dimanche en plein mois d'août. L'endroit est certainement très joli aussi au printemps.
     
     
    Certaines photos (de très bonne qualité) sont de Diane faites avec ........son téléphone portable, il me semblait hônnete de ma part de le préciser !!!!
     
     
    Pin It

    6 commentaires
  • En ce tout début d'année plutôt qu'aller skier entre les cailloux sur des pistes bondées (enneigement très déficitaire et vacances de Noël) nous avons opté pour une journée de visite d'une ville d'art, en Italie il y a le choix !!!

    Nous voici donc partis pour Modena, ville de notre région où nous ne sommes encore jamais allés située le long de la Via Emilia à 100 km de chez nous.

    La ville est réputée pour son centre ville. L'ensemble Cattedrale (ou duomo), Torre Civica et Piazza Grande est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité UNESCO (voir ici
    La province de Modena est très prospère.  Outre de nombreuses spécialités agro-alimentaires, Aceto Basalmico (vinaigre basamique), Prosciutto di Modena (jambon de Modène), Parmiggiano-Reggiano (fromage), on y produit des voitures de luxe (Ferrari, Maserati)  des carrelages (à Sassuolo), des vêtements en maille (à Carpi), du matériel médical de très haute technologie (valves cardiaques par exemple) et plus anecdotique.... des albums d'images autocollantes (Panini !)

    DSCN0731
    La Piazza Grande (Grand Place) centre de la ville avec à gauche
    la Cattedrale et le Palazzo Communale (Mairie).

    DSCN0730
    La Cattedrale côté Sud et derrière la Torre Civica qui est le clocher.
    Comme souvent en Italie des hommes se retrouvent sur la place principale de la ville pour
    de longues discussions, on y traite aussi bien des affaires que de banalités.
     
    DSCN0733
    Détails de la Porta Regia (porte royale)
    La cattedrale est un exemple de l'art roman italien. 
     
    DSCN0736
    La façade de la cattedrale.
     
    DSCN0739
    Sur la façade j'ai bien aimé cette sculpture....
     
    DSCN0740
    et aussi celle-là ! 
     
    DSCN0749
    L'intérieur en briques est plus massif et sobre que l'extérieur.
     
    DSCN0747
    Bas relief avec des animaux.
     
    DSCN0750
    L'accès à la crypte sous la partie surélevée de l'abside soutenue par 4 colonnes basées sur des sculptures de lions. Celui-ci domine un chevalier, drôle de face à face !
    Dans la crypte se trouve le tombeau de San Geminiano le saint patron de la ville.
     
    DSCN0751
    La Cattedrale et la Torre Civica appelée aussi Guirlandina sont séparées,
    un arc gothique fait la liaison entre les 2 bâtiments.
     
    DSCN0752
    La tour n'est pas droite ............et l'église non plus sa partie abside s'enfonce dans le sol.
     
    DSCN0754
    Extérieur de l'abside.
     
    DSCN0762
    On voit bien la partie enfoncée dans le sol (barrières).
    Le clocher mesure 87 m de haut on peut y accéder à la belle saison.
     
    DSCN0761
    Côté Sud.
     
    DSCN0755
    Comme dans beaucoup de villes de la région les rues sont bordées de nombreuses arcades. 
     
      DSCN0756
    Beaucoup de très beaux magasins dans le centre ville, la région est riche et ça se voit ! 
     
      DSCN0757
    En sortant de la zone commerciale on trouve des rues typiques. Les maisons sont hautes (3 ou 4 étages) colorées de teintes vives. Autrefois l'aceto balsamico était produit dans les greniers de ces maisons.  
      Pas évident de trouver un restaurant ouvert le 2 janvier ! 
    Finalement nous faisons une pause déjeuner à La Cervetta où nous dégustons des spécialités locales :
    salaisons accompagnées de tigelle (petits pains ronds) et tortolloni.
     
      DSCN0766
    On peut visiter gratuitement une partie du Palazzo Communale.
    Ce sont des pièces d'apparat. Dans celle-ci une immense cheminée.
     
    DSCN0768
    Un magnifique lustre en verre de Murano orne une des salles.
     
      DSCN0771
    Pour finir notre visite nous allons à Nonantola à 12 km de Modena.
    Ce bourg est connu pour son abbaye mais on ne peut plus y accéder suite au tremblement de terre de 2012. Cependant on peut admirer l'extérieur depuis le parc du musée de l'abbaye.
     
      DSCN0772
    Galerie extérieure et au fond le musée qui abrite 2 sections.
    L'une est consacrée au trésor de l'abbaye avec de nombreux parchemins dont un avec la "signature" de Charlemagne et des objets précieux de culte. L'autre est composées de tableaux (la plupart de sujets religieux) provenant de nombreuses églises de la région qui ont été fortement endommagées par le tremblement de terre de 2012 (voir ici)  
     
    DSCN0770
    Sur le côté extérieur de l'abside on peut tout de même accéder à la crypte de l'abbaye.
    La salle est soutenue par 64 fines colonnes.  
    Voilà une agréable journée bien remplie où nous avons joué les touristes,
    l'évasion n'est pas forcément loin de chez soi.    
    Pin It

    2 commentaires
  • En ce jour de Ferragosto (15 août) nous avions prévu une virée en montagne pour randonner mais vu que j'ai eu la "bonne" idée de tomber malade (grosse trachéite), nous nous sommes rabattus sur une journée de tourisme à Sirmione au bord du lac de Garde. L'endroit est très touristique et en ce jour férié il y a beaucoup de monde.
    Nous nous sommes garés dans la partie moderne de la ville puis nous sommes rendus à pied sur la presqu'île.

    Sur cette presqu'île qui avance au milieu du la de Garde se trouve le village historique de Sirmione, des thermes et le site archéologique des grottes de Catullo. Ce sont les restes d'une immense villa romaine.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    La Rocca Scaligera, un imposant château se trouve à l'entrée du village historique.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le château est entouré d'eau. 

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Un fossé donne directement su le lac.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le niveau du lac est assez bas. Des graviers ont été poussés vers le fossé par les tempêtes hivernales.
    Nous faisons une pause déjeuner dans un restaurant de poisson bien sympa (Al Pescatore) un peu à l'écart du centre. Les restaurants sont très nombreux, presque tous font aussi pizzeria, c'est pour satisfaire la clientèle étrangère pour qui Italie = Pizza.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Il y a de nombreux hôtels de luxe, ce portail est l'entrée d'un palace.
    La clientèle est en grande partie étrangère (surtout allemande)
    En face se trouve la villa Maria Callas, la cantatrice séjournait souvent ici.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    A l'extrémité de la presqu'île se trouve le site archéologique des grotte de Catullo.
    Ce sont les restes d'une villa romaine, c'était la plus grande du Nord de l'Italie.
    Le site a été exploré à partir du 18 ème siècle. Des fouilles importantes ont eu lieu au 20 ème siècle. 

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Sur ce vaste site on trouve de nombreux oliviers dont certains ont plusieurs siècles.
    La région bénéficie d'un micro-climat qui permet d'avoir une végétation méditerranéenne
    alors qu'on est au milieu des Alpes ! 

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Une des galeries de la villa. 

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Pas vraiment de plage mais de nombreux rochers où les baigneurs s'installent.
    Peu de gens sont dans l'eau.....tout simplement parce qu'elle est froide !!!

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Il y a de nombreux bateaux.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Ici c'est l'extrémité du site et de la presqu'île.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Un cadre idéal pour une photo souvenir.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Tout au fond on devine la Paganella où nous allons skier parfois l'hiver.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le site est entretenu  et propre, c'est agréable !

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    La visite se termine, nous avons pris un billet combiné (10€ par personne, ce n'est pas cher)
     qui permet de visiter aussi la Rocca Scaligera.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le château est vide, on visite surtout les chemins de ronde et la tour.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le principal intérêt de cette visite est la vue.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    La darsena (bassin) où des bateaux pouvaient approcher.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Montée dans la tour.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le village du haut de la tour.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Le village et le bout de la presqu'île.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Vue sur le fond du lac qui est long de 51, 6 km et 17,2 km de largeur.

    15/08/2017 Sirmione BS Lombardia Italie
    Dernier regard sur le lac, sans le vouloir nous avons finalement bien marché (environ 12 km)
    j'étais un peu fatiguée le soir !
    Pour la sortie rando c'est partie remise, quand je serai plus en forme peut-être la semaine prochaine .....

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique