• La marmotte

  • Aujourd'hui 2 février c'est, oui la chandeleur (on digère les crêpes !) mais aussi le jour de la marmotte. Cette fête quasi inconnue en Europe est par contre très populaire en Amérique du Nord.

    Il s'agit d'observer une marmotte près de son terrier, si elle sort et ne voit pas son ombre (parce que le ciel est couvert) elle restera dehors signe que l'hiver finira bientôt, tandis que si elle se retourne sur son ombre (ciel clair et ensoleillé), elle prendra peur et retournera aussitôt dans son terrier, et l'hiver durera encore 6 semaines.

    Cette tradition est largement utilisée pour donner lieu à des manifestations assez folkloriques, la plus célèbre étant la marmotte  Phil de Punxsutawney en Pennsylvanie (Etats-Unis).

    Il y a tout un tas d'explications à cette tradition et des études ont été faites pour vérifier (ou pas) la véracité des prévisions "marmottines". Le pourcentage de fiabilité ( 30 à 40 %) est très variable et parfois les différentes bestioles célèbres se contredisent !

    Pour info aujourd'hui Phil n'a pas vu son ombre.

    Pour en savoir plus :

     Jour de la marmotte Wikipédia 

    Actualité du jour de la marmotte (Canada) En français s'il vous plaît et avec vidéo.

    A savoir que la marmotte nord américaine (Marmota Monax)  n'est pas tout à fait la même qu'en Europe (Marmota marmota).


    1 commentaire
  • La marmotte est un mammifère rongeur de la famille des sciuridés, c’est la cousine de l’écureuil.

    Il existe 14 espèces de marmottes. En Europe c’est marmota marmota et en Amérique du nord la plus courante est marmota monax.
     

    Caractéristiques physiques

    Corps de 45 à 60 cm de long pesant de 3 à 6/7 kg suivant la saison.
    Le pelage est de couleur brune avec de nombreuses nuances plus ou moins claires. Le ventre est en général plus clair (jaune) et la queue plus foncée souvent noire.
    La marmotte a de petites oreilles. A l’arrière les pattes ont 5 doigts munis de puissantes griffes ( qui permettent de creuser les terriers) et 4 doigts et griffes aux pattes antérieures. Ces dernières munies de coussinets ressemblent à des mains humaines, et la marmotte s’en sert beaucoup pour saisir sa nourriture.
    Il n’y a pratiquement pas de différence entre les mâles et femelles.
    Comme l’ours la marmotte est plantigrade c’est-à-dire qu’elle peut se dresser debout sur ces 2 pattes postérieures. Position utilisée pour faire le guet ou  pour atteindre de la nourriture.
    La dentition est formée de 4 grosses incisives (qui poussent en permanence) caractéristiques des rongeurs et de 18 molaires. Elle est dotée d’une ouïe fine et d’un puissant odorat . Par contre sa vue qui n’est pas excellente est largement compensée par un champ de vision particulièrement large (300 °- homme 160°).
    N’ayant pas de vue crépusculaire (nuit) elle possède des vibrisses (moustaches) qui l’aident à se diriger dans son terrier.

    Habitat

    On trouve les marmottes dans les Alpes entre 1000 et 300 m d’altitude. Elle a une grande préférence pour  les alpages de l’étage alpin entre 1800 et 2700 m.
    La marmotte est un animal sociable qui vit en famille.
    Chaque groupe possède 2 terriers en versant Sud en général, un d’hiver (plus bas) et un d’été souvent plus grand avec de nombreuses issues.

    Les marmottes ont été introduites avec succès dans le Pyrénées, le Massif central, le Vercors et la Chartreuse.

    Alimentation

    La marmotte est un rongeur herbivore avec une grande préférence pour les fleurs. Elle ne boit pas et s’hydrate avec la rosée qui recouvre les plantes.
     

    Vie sociale et reproduction

    La vie de la marmotte est divisée en 2 périodes bien distinctes : l’hibernation et l’été.

    * L’hibernation 

    D’octobre à mars/avril la marmotte rentre en hibernation. 
    Des les premiers frimas, les familles se regroupent dans un terrier, en bouchent les sorties et s’installent pour dormir dans une chambre tapissée de foin, blotties les unes contre les autres  pendant 6 mois. Ce long sommeil est entrecoupé de brefs réveils (1 par mois) pour aller faire leurs besoins dans un coin  aménagé à cet effet dans le terrier.
    La température corporelle s’abaisse de 38 °C à 3-4 °c et la fréquence cardiaque se réduit également.
     
    Au printemps en avril  les marmottes se réveillent bien amaigries (3 kg environ). Les accouplements ont lieu 15 jours après le réveil dans le terrier.
    Après 35 jours de gestation la maman marmotte donne naissance en juin à une portée de 3 à 5 marmottons, nus et aveugles. Ils seront allaités pendant 8 semaines et n’effectueront leur première sortie hors du terrier que vers mi-juillet.
    La marmotte devient adulte à 2 ans mais souvent ne commence à se reproduire que vers 3-4 ans.
    La longévité de cet animal est de 14 à 18 ans.
    La période estivale est largement occupé à l’alimentation car à la fin de l’été la marmotte a doublé de poids (6/7 kg) en prévision de la prochaine hibernation.
     

    * Une journée type de la marmotte en été

    La marmotte est un animal diurne qui ne vit dehors que le jour.
    Après un premier repas matinal, la marmotte fait une sieste étalée souvent devant son terrier ou sur un rocher au soleil. La construction/excavation de nouveaux terriers est une activité importante. Les plus jeunes passent beaucoup de temps à jouer. Tout cela se fait en ayant toujours le regard à l’affût d’un quelconque danger et à la moindre alerte, un membre du groupe siffle violemment pour prévenir les autres. Aux heures les plus chaudes elle se réfugie dans son terrier puis ressort en fin d’après-midi pour un second repas.
    N’ayant pas de vue crépusculaire, la marmotte rentre dans son terrier dès que la lumière du jour baisse.

     

    Prédateurs

    Essentiellement l’aigle et le renard.
    La présence d’un aigle est immédiatement signalée par des sifflements particulièrement stridents et le repli immédiat  à l’intérieur des terriers.
    Les marmottes sont plus vulnérables car affaiblies au printemps lors de leurs premières sorties après l’hibernation. Les premières sorties des jeunes sont également à haut risque. 
     
     
    En plus de mes connaissances personnelles les différents sites qui m'ont aidé à rédiger ce petit topo :
     l'inévitable Wikipédia  
     
     
      

    2 commentaires
  •  
    Tignes (Savoie 73) Vallon du Pâquis juillet 2009
       
     
     
     
    En position de guet
     
    Marmotton
     
     
    Vanoise (Savoie 73) Vallon de la Rocheure Juillet 2009
     
     
     
     
     
     
    Tignes le Lac (Savoie 73) Juillet 2010

      

     
     Marmotton dans les grandes herbes
     
    Même si cela ne se voit pas cette photo a été prise à quelques mètres de l'imposant immeuble le Bec Rouge
     
    Tignes (Savoie 73) Juillet 2010
     
    vers le col du Palet
     
     
     
     Vers le refuge d'entre le lac Vallon de Rosuel 
     
    Pin It

    1 commentaire
  • Pour ceux qui n'auraient pas vu l'article de l'année dernière, petit rappel ici

    Cette année la bestiole la plus célèbre aux Etats-Unis a vu son ombre donc encore 6 semaines d'hiver.

    La marmotte donnait l'impression d'être vraiment "à la masse", sous-entendu laissez-moi dormir !

    La fiabilité de cette prévision est discutable mais la fête organisée à cette occasion est bien sympathique même si vue d'Europe, elle peut nous sembler assez folklorique.

    En images :


    2 commentaires
  • Hier 1er avril, charmant poisson sur le site de Radio Val d'Isère  (article original ici)  :

    Un nouveau panneau sur les pistes 

    comp 

    "La Régie des pistes de Val d’Isère vient de planter de nouveaux panneaux sur les pistes. Les marmottes étant sorties plus tôt que les années précédentes, elles peuvent traverser d’une manière inopinée les pistes représentant ainsi un danger pour les skieurs. Les pisteurs ont donc fabriqué ce panneau permettant d’indiquer que certaines pistes peuvent être traversées par ces animaux et que, de ce fait, il faut bien regarder devant soi et sur les côtés avant de s’engager sur ces pistes."

    Pin It

    2 commentaires
  • Certes il y a plus grave comme info mais c'est assez insolite, comme les hérissons en plaine les marmottes peuvent être victimes de la route sur le site de Radio Val d'Isère on peut lire en date du 11/06/2012 :

     Les marmottes pullulent actuellement à Val d'Isère. Elles sont très nombreuses à vivre le long de la route du Col de l'iseran, ce qui n'est pas sans danger. Les avalins l’appelle souvent « La route des Marmottes ». En début d'après midi, l'une d'entre elle a été percutée par un véhicule, la tuant sur le coup. Il n'est pas rare de voir surgir ces animaux traversant la route. Cela peut présenter un réel danger pour les cyclistes descendant rapidement la route. C'est pourquoi, la plus grande prudence est recommandée à tous les usagers à ce niveau.

    Et ce n'est pas un blague (comme le 1er avril) photo à l'appui, pauvre bête !

    Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique